Estonie, à l’Est du nouveau

Mais c’est où, déjà, l’Estonie ?

Un petit pays d’Europe de l’Ouest ? Un de ces nouveaux pays d’Europe de l’Ouest, récent membre de l’UE et de l’OTAN.

Un petit pays d’Europe du Nord ? Le dernier « bon élève » de l’Europe du Nord, inspiré par le modèle scandinave.

Un petit pays de l’Est ? Une ancienne république soviétique  d’Europe de l’Est, qui doit trouver son chemin au milieu des décombres de l’ancien empire.

L’Estonie, c’est tout ça à la fois. Un mouchoir de poche d’un million et demi d’habitants plein de contrastes, posé sur la Baltique, au carrefour de l’Europe, la Scandinavie et la Russie.

Plus de vingt ans après la chute de l’URSS, le pays semble avoir plus que jamais coupé les ponts avec son grand voisin. Autonome sur le plan énergétique, elle ne dépend pas du robinet de gaz de Poutine. Mais au-delà de cette indépendance, des problématiques sociales persistent. Avec une population russophone représentant plus de 25% des habitants du pays, l’intégration apparaît comme un défi. Le passé soviétique s’éloigne au profit d’une nouvelle ère, numérique. L’Estonie se considère comme la première société digitale au monde, elle construit son identité de demain en ligne. Une chose est sûre, à l’Est il y a du nouveau. Bienvenue chez l’Eesti*.

*Estonie en estonien

Entrer